« L’augmentation de la hausse de la croissance en Afrique subsaharienne…qui devrait atteindre 4.6% du PIB en 2015, est portée par le dynamisme de l’investissement dans les infrastructures, l’accroissement de la production agricole et l’expansion des services »

 

Rapport de la Banque Mondiale du 13 janvier 2015

 

 2014, au-delà des objectifs …

CAP AFRIQUE devait en 2014 renouveler ses performances de 2013, conformément à notre stratégie de progression par paliers de deux ans. Mais une fois de plus, ses résultats ont progressé de plus de 23 % …

Cette progression constante et puissante doit être financièrement maîtrisée. Nous nous sommes donc repositionnés, pour certains gros chantiers, sur des fonctions de coordination et d’intégration, dés lors que la fourniture des équipements aurait pu saturer nos lignes de financement. Ainsi, nous avons pu, en 2014, développer notre résultat financier tout en freinant notre chiffre d’affaire, afin de rester dans des encours bancaires raisonnables (voir « DONNÉES FINANCIERES » sur ce site web). Cette double performance a été relevée et récompensée par la Banque de France, qui a fait progresser début 2015 la notation de CAP AFRIQUE de G5+ à G4…

Ce résultat est d’autant plus remarquable que nous avons délibérément fait croître les charges de l’entreprise, conformément aux décisions prises par les associés lors de la clôture comptable 2013 :

  • Création d’un 4ème poste de Chargé de Clientèle, afin de répondre d’une manière encore plus dynamique aux besoins de nos clients (effectif global de l’entreprise élevé à 6 personnes).
  • ​Financement de la formation d’une salariée à la réglementation IATA afin de rendre l’entreprise autonome dans la préparation de l’expédition aérienne de matériels et produits réglementés dangereux. L’entreprise est désormais officiellement agréée dans cette discipline délicate et exigeante.
  • Installation d’un réseau informatique professionnel afin de gagner en productivité.

2015, diversification géographique …

Nous allons à présent axer tous nos efforts sur notre diversification géographique, en développant dans la sous-région nos principales typologies de marchés :

  • l’accompagnement d’entreprises privées, notamment agroalimentaires, dans leurs besoins périodiques ou quotidiens en investissements (solutions clés en main d’accroissement ou de diversification de production), en maintenance (pièces détachées, outillages…), et en intrants et consommables (matières premières, emballages, réactifs de laboratoires,…)
  • la soumission, en direct ou via des partenaires locaux sélectionnés, aux appels d’offres des grandes entreprises publiques locales (électricité, eau, exploitation des ressources locales…).

Les missions terrain sont déjà programmées dans ce sens.

Nous devrons tenir compte de contextes pays parfois difficiles – AQMI, Daesh, Boko Haram – et d’un calendrier électoral chargé – Burkina Faso en octobre 2015, Guinée en décembre 2015, Niger et Djibouti en Avril 2016 -  mais relever ce genre de défis fait partie de notre ADN …

Pour terminer, c'est avec émotion et fierté que CAP AFRIQUE fêtera en 2015 son quinzième anniversaire. Un grand merci à nos clients tout d’abord, notre raison d'être, mais aussi à nos fournisseurs, nos transitaires, nos partenaires financiers, et bien entendu à tous les salariés qui se sont succédés dans l’entreprise. C'est grâce à votre confiance et à votre investissement à nos cotés que nous sommes devenus un partenaire majeur du monde industriel de l'Afrique Subsaharienne...

 

                                              Antoine FROUTÉ         
                                                                          Gérant

                                                   Pour l'équipe de CAP AFRIQUE

Actualités à la une